itenfr +39.388.7903003 roots.italian@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.

Already a member?

Login
itenfr +39.388.7903003 roots.italian@gmail.com

Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation and you can also rate the tour after you finished the tour.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Email*
Phone*
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.

Already a member?

Login
Dolci pasquali

La tradition italienne comme desserts de Pâques offre de nombreuses variantes selon les régions ou les provinces, ceux-ci peuvent prendre des formes et des noms différents, mais les ingrédients de base sont principalement les mêmes.

Les desserts « nationaux » de Pâques sont la colombe et l’œuf de chocolat. Depuis toujours l’image de la colombe est utilisée pour symboliser la paix et le salut, et dans la religion chrétienne la figure du Christ. Les ingrédients de ce dessert sont les mêmes que le Panettone: farine, beurre, œufs, sucre peau d’orange confite, la différence est sa riche couverture en glaçage aux amandes. La religion chrétienne reprit la symbolique de l’œuf pour représenter la Pâques: l’œuf à la coquille dure rappelle le sépulcre, où Jésus avait été enterré, tandis que la nouvelle vie contenue en son sein représente sa résurrection.

La tradition de l’échange d’œufs trouve ses racines dans le passé et pas seulement en Italie. Pendant le Moyen Âge, en effet, on offrait des œufs décorés avec des dessins ou écrits. On faisait bouillir les œufs avec des fleurs ou des feuilles pour leur donner des colorations particulières, tandis que pour les nobles elles étaient créées en matériaux précieux, comme l’or, le platine et l’argent. C’est peut-être ce qui inspira Pierre-Karl Fabergé à créer, en 1883 pour la tsarine Maria, un œuf en platine émaillé contenant un autre doré et deux dons à l’intérieur. Depuis le siècle dernier, la distribution d’œufs en chocolat est répandue avec des surprises à l’intérieur. Dans la tradition orthodoxe grecque et des Balkans l’œuf est fait bouillir et décoré, la plus part du rouge, la couleur de la Passion.

Mais nous parlons aussi des variantes régionales, parmi les plus célèbres dans le monde, il y a la pastiera et le casatiello typiques de la tradition napolitaine. La première raconte la légende, était liée au culte de la déesse Cérès, dont les prêtresses portaient en procession un œuf, symbole de la renaissance. Cela pourrait expliquer la présence du grain à l’intérieur de cette pâte, en plus de la ricotta, des œufs et des arômes. La seconde peut être à la fois sucré et salé, à base du fromage, salami et œufs, mais aussi le saindoux et les rillons. Il tire son nom de son ingrédient principal: le fromage, en napolitain cas’ d’où vient le nom casatiello. Sa forme en couronne rappelle l’aspect cyclique de la résurrection pascale, tandis que les œufs qui sortent de la pâte et retenus par des bandes de pain représentent la croix sur laquelle est mort Jésus.

La Crescia ou Pizza ou Gâteau de Pâques est un gâteau salé typique du centre de l’Italie, à base de farine, œufs, fromage de brebis, parmesan, consommée pendant le petit déjeuner ou le dîner de Pâques, accompagnée de produits typiques de différents territoires. Les 40 œufs prévus dans la pâte représentent les 40 jours de Carême. La tradition veut que la pâte doit être préparé le Jeudi ou Vendredi Saint de sorte qu’il soit mangé le jour de Pâques.

Les cudduraci, typiques de la province de Reggio de Calabre, mais répandus dans toute l’Italie méridionale (Sicile, Calabre, Basilicate et Pouilles), sont les biscuits de pâte brisée décorés avec des œufs durs. Son nom vient du grec kollura, qui signifie couronne, par sa forme ronde, les bergers les emportaient et grâce à sa forme, ils pouvaient l’enfiler confortablement dans le bâton ou dans le bras. Pendant la période pascale, dans toutes les maisons se préparent les cudduraci, les formes les plus populaires sont celles du poisson, de la couronne et des cœurs, préparés par le fiancées pour leur bien-aimés.

L’Agneau pascale est un dessert typique de la Sicile, de la Calabre et des Pouilles. Le pâte a pour base le massepain (préparé avec des amandes hachées, de l’eau et du sucre), auquel on ajoute de la pâte de pistache et/ou du chocolat.

Leave a Reply

Get a Question?

Do not hesitage to give us a call. We are an expert team and we are happy to talk to you.

1.8445.3356.33

Help@goodlayers.com

Recent Articles

Traditions et racines
6 janvier 2022
Le Méchant de la Série TV
11 décembre 2020
Une découverte vraiment incroyable
4 décembre 2020